Le Contexte

Villes décarbonées

En 2023, la ville de Marseille saura si elle est retenue parmi les   30 villes européennes décarbonées . Mais comment décarboner une ville ? Synchronicity s'engage pour trouver des solutions pertinentes et innovantes à cette problématique.

Villes durables

Les espaces publics changent pour répondre à de nouveaux enjeux. Éco-quartiers, ZFE-m, écocités,... les démarches se multiplient. Ce sont des opportunités d'expérimentation et d'innovation pour une transition écologique et sociétale.

en savoir +

Villes désirables

 Une ville résiliente ne doit pas en être moins agréable à vivre. Au contraire, accompagner sa transition vers la résilience signifie de même augmenter son attractivité, développer les services de proximité et les activités.

en savoir +

Ville décarbonée

  En 2023, la ville de Marseille saura si elle est retenue parmi les 30 villes européennes décarbonées . L’appui de sa candidature requiert des projets de grande ambition, pertinents et portés par des organisations prêtes à mettre leur expertise au service de l’enjeu climatique. La création de sa ZFE-m est une autre preuve de ses ambitions zéro carbone.

Synchronicity, comme accélérateur et facilitateur de la transition circulaire des acteurs économiques, se reconnaît à la fois dans ces exigences et ces objectifs. Comment décarboner une ville ? Que ce soit en agissant sur sa logistique, ses activités commerciales et industrielles, ses services ou ses infrastructures… Les délais courts ne laissent place qu’à l’action.

 

 Ville durable, ville désirable

Avec en particulier l’appel à manifestation d’intérêt en 2021 « Démonstrateurs de la ville durable » , est apparue très nettement la volonté gouvernementale de voir émerger des innovations technologiques, d’usages ou de procédés, sur le bâti, les espaces publics ou les réseaux et ce dans une diversité de territoires et contextes urbains – métropoles, petites villes et villes rurales, communes périurbaines ou  quartiers prioritaires de la politique de la ville.
Qu’il s’agisse de ZFE-m *, écoquartiers, écocités,… les démarches diverses se multiplient mais le but est commun et clair : fabriquer la ville désirable, à la fois agréable à vivre, attractive et en cohérence avec les enjeux environnementaux et sociétaux . Pour cela, tous les secteurs méritent que l’on s’y penche et révèle les améliorations potentielles. Les villes sont une opportunité de création et d’expérimentation, et notamment grâce à leurs ambitions de résilience et d’innovation écologique. Privés comme publics, les acteurs dessinent aujourd’hui la ville de demain.

 Que dit la loi ?

La loi anti gaspillage pour une économie circulaire de 2020, qui a notamment multiplié les filières REP, agit sur l’ensemble du cycle de vie du produit et ambitionne de responsabiliser à la fois les producteurs et les consommateurs à la quantité de déchets qui peut provenir de sa fabrication, de sa distribution,…

Il n’est plus envisageable pour tout acteur économique dans le cycle de vie d’un produit de ne pas le considérer dans son intégralité ainsi que l’impact qu’il peut avoir : mettre en place une éco-conception, favoriser le réemploi, la réparation ou le recyclage de son produit. 

 

Nous cherchons à dépasser les objectifs de neutralité et nous nous engageons à mesurer les valeurs économiques, environnementales et sociétales de nos activités.